Dépêche AFP reprise par Le Figaro

Publié le par USCP UNSA AN

Première bougie pour la Droite populaire


Le collectif de la Droite Populaire, regroupant une quarantaine de députés UMP se revendiquant comme "anarchistes de droite", a célébré son premier anniversaire, deux jours avant la Fête nationale du 14 juillet, autour de "saucisson", "vin rouge" et autres produits du terroir. Une dizaine de députés UMP ont fait à l'Assemblée un "bilan" de l'action du collectif depuis sa fondation, le 14 juillet 2010, date symbolique pour ces "Gaulois" qui font de la "Nation" et la "laïcité" leurs valeurs cardinales.



Sur le permis à points, la déchéance de nationalité, le droit d'appel de la victime lors d'un acquittement aux assises, la Droite Populaire a "été écoutée mais peut-être pas entendue", ont dit ces élus, parlant d'amendements adoptés mais "rejetés en commission paritaire" ou "flingués par le Conseil constitutionnel". Interrogés sur le sens de l'appel à un apéritif "saucisson, vin rouge", renvoyant aux fameux "apéros saucisson, pinard" des groupes d'extrême droite Riposte Laïque et Bloc identitaire, les députés ont réfuté "toute provocation".



"Ca fait 25 siècles qu'il y a du vin en France! On ne va pas empêcher les gens de boire un coup de rouge, c'est aberrant, c'est du terrorisme intellectuel!", s'est exclamé Jacques Myard, qui se veut le chantre de la laïcité. A ceux qui les accusent de mordre sur le FN, ils répondent : "on existait avant".



Ils ont été interpellés par une poignée d'assistants parlementaires de l'Union syndicale des collaborateurs parlementaires (USCP-UNSA Assemblée nationale), qui ont brandi le premier article de la Constitution, pour "rappeler que la France est une République".

 

AFP 12/07/2011

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article