« Aux frais de la Princesse...

Publié le par USCP UNSA AN

Enquête sur les privilégiés de la République »

Présentation de l'éditeur : Héritiers de privilèges d'un autre âge, ils cumulent salaires, primes et indemnités, roulent en voiture de fonction, et occupent, aux frais de la princesse, des adresses de rêve. Qui sont ces nantis qui vivent aux crochets d'un État, certes républicain, mais encore d'essence monarchique ? Au nom de quoi bénéficient-ils de cet art de vivre si délicieusement français ?
Impossible de comprendre la France d'aujourd'hui et les enjeux des réformes qui s'imposent sans lever le voile sur les avantages attachés au statut des grands corps de l'État et des 15 000 hauts fonctionnaires, sans se référer au contexte historique dans lequel s'inscrivent ces faveurs, cet incroyable gâchis qui n'est ni de droite ni de gauche et dont la France devra tôt ou tard s'émanciper.
Souvent émaillée du témoignage inédit des intéressés eux-mêmes, cette enquête au coeur des privilèges révèle, chiffres à l'appui, la vie somptuaire des princes de la République et le système des castes qui perpétue ce royaume hors du monde et du temps.
Aux frais de la Princesse, Enquête sur les privilégiés de la République, Yvan Stefanovitch / Lattes / Sciences politiques Essais / 07.03.2007 / 358 pages / ISBN 2709627825 / 19 €

[NDR : Les hauts fonctionnaires en bas... de soie ! Huit chapîtres très documentés sur les lieux de pouvoir et ses coulisses dans lesquels se trouvent les hauts fonctionnaires issus des siècles des privilèges et des filières d'excellence à la Française !!! Les apparts, les primes, le traitement, le détachement, dans tous les sens du terme... Détacher de tout sauf des avantages que procurent un statut en or.
Ce livre n'est pas un essai, c'est une réussite... Écrit d'une plume plongée dans l'acide, l'ensemble désespère par la description des pratiques douteuses de ces grandes institutions au service du citoyen... mais avant tout au service d'une poignée de nantis qui cumulent les honneurs et les horreurs. Huit principautés : du Palais du Luxembourg aux Grands Corps en passant par le Corps diplomatique...Si l'Assemblée nationale échappe à une description précise, il est facile de rapprocher son (dis)fonctionnement du chapître édifiant sur le Sénat.]
*

Publié dans Livre

Commenter cet article

Jean-Charles Duboc 05/05/2007 15:25

Yvan Stefanovitch décrit une noblesse d’État ultra-privilégiée, mais qui est, de plus, corrompue à un niveau que les Français ne peuvent même pas imaginer…

 

Pour en savoir un peu plus sur un détournement de fonds publics soigneusement caché au public par les hauts fonctionnaires de l’inspection des Finances - qu’ils soient de gauche ou de droite - et qui n’a jamais été démenti :

 

http://www.planete-ump.fr/t602-D%C3%A9tournement-des-indemnit%C3%A9s-de-la-guerre-du-Golfe-90-91.htm
 


 

Dans ce cas précis de corruption politique, la réalité dépasse la pire des fictions !...

 

Jusqu’à quand les membres du Tiers-État, c'est-à-dire tout ceux qui ne bénéficient pas des privilèges de cette nouvelle noblesse, de ce nouveau clergé, vont-il accepter de financer les abus, et l’irresponsabilité ?…

 

Jean-Charles DUBOC