« Souffrance en France »

Publié le par USCP UNSA AN

« La banalisation de l'injustice sociale »

4e de couverture : Les Français souffrent et ne le disent pas. Comment faisons-nous pour tolérer le sort des chômeurs et des « nouveaux pauvres » ? Et comment parvenons-nous à accepter sans protester des contraintes de travail toujours plus dures, dont nous savons pourtant qu'elles mettent en danger notre intégrité mentale et psychique ? Christophe Dejours, spécialiste du travail, découvre à l'origine de ce consentement silencieux la peur et la honte. Il révèle comment, pour pouvoir endurer la souffrance sans perdre la raison, on se protège. A la lumière du concept de distorsion communicationnelle de Jürgen Habermas et de celui de banalité de Hannah Arendt, il met au jour le processus qui fonctionne comme un piège. Alors la souffrance devient pensable. Et l'injustice sociale banalisée...

[NDR : Nous sommes contactés par des collègues subissant des situations avérées de harcèlement au travail, de la part d'un collègue ou de leur député-e... Cet ouvrage, publié dans sa première édition en 1998, psy et érudit est une réflexion sur les mécanismes généraux qui concours au constat des souffrances au travail. Ce n'est pas un outil pratique pour faire face à cette violence qui devient presque ordinaire tant elle se généralise... 10 ans après sa publication, il reste donc d'une criante actualité à l'Assemblée nationale comme ailleurs en France...]

Christophe Dejours / Seuil - Points / 18.02.2000 / ISBN-10 2020399156 / 225 p / 7 € / Première édition au Seuil / 01.02.1998 / ISBN 202032346X / 208 p. / 18,80 €


*

Publié dans Livre

Commenter cet article