Revue de presse

Publié le par USCP UNSA AN

mise à jour en cours (23/11/06)

Les dépités de l'Assemblée
L'Express - Thomas Bronnec - page 34

-
20 minutes

Une vague de licenciements frappe les assistants des députés de gauche battus
Le Monde - Clarisse Fabre - 26 juin 2002

-
Le Canard

Farce à l'Assemblée
Tradition oblige, l'Assemblée nationale a eu droit hier à son poisson...
L'USCP a également ironiquement proposé que les collaborateurs parlementaires actionnent une crécelle pour éviter tout contact avec les autres catégories de personnels de l'Assemblée
France Soir  - Jeudi 3 avril 2003

Révolte des assistants de députés
L'Union syndicale des collaborateurs parlementaires (USCP-Unsa) a décidé d'engager...
Les lois républicaines sont piétinées là où elles sont faites."
Libération - Mercredi 18 décembre 2002 - page 15 - Politiques - Brève

Les assistants de députés demandent l'annulation du scrutin prud'homal
AFP - Mardi 17 décembre 2002

-
Le Parisien - Mercredi 11 décembre 2002

Le scrutin prud'homal part mal
Les syndicats se plaignent de la mauvaise organisation du scrutin
Un "souk monstrueux" ... A l'Assemblée nationale les 2 000 attachés et collaborateurs parlementaires n'ont pas été inscrits sur les listes... Cela risque d'ouvrir un boulevard au Medef pour les négociations à venir.
Libération - Ondine Millot et Hervé Nathan - page 17 - Politiques

Prud'hommes 2002 : les syndicats dénoncent les problèmes d'organisation
AFP - Mardi 6 décembre 2002

Des assistants parlementaires interpellent le président Forni
AFP - 26 juin 2002

Une vague de licenciements frappe les assistants des députés de gauche battus
Le Monde - Clarisse Fabre -
 
Les députés traînés en justice
Le JDD - Journal du dimanche - Laure Kepes - 3 février 2002
 
Métiers de la vie publique : assistante parlementaire
Ouest-France - Joël Crusson - 21 avril 2001
 
Les assistants de député ne veulent plus être traités comme des employés de maison
Le Monde - Clarisse Fabre - 23 juin 2001

Les assistantes parlementaires en ont marre de servir le café
Le Monde - Clarisse Fabre - 29 novembre 2000

L'argument qui assomme
Répliquant hier à quelques-uns des assistants parlementaires en grève, qui manifestaient au sein du Palais-Bourbon pour dénoncer leurs conditions de travail en réclamant un "salaire minimum" et un "statut clair", Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS, leur a lancé, en en sidérant plus d'un : "Si vous continuez à réclamer les 35 heures à l'Assemblée, c'est vous qui serez responsables de la défaite l'an prochain des députés socialistes".
Le Parisien - Couloirs - 27 juin 2001
-

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article